Access over 20 million homework & study documents

L afrique to remember 1

Content type
User Generated
Rating
Showing Page:
1/11
Bernard Droz a consacré une livraison de la Documentation
photographique à la décolonisation. Il y explique notamment ce
processus en Afrique :
« On désigne par décolonisation le processus d’émancipation de la
tutelle et de l’occupation imposées à des territoires par un État
étranger. Historiquement, ce lien de sujétion découle des deux âges
successifs de la colonisation. Le premier, de type mercantiliste, est
consécutif aux grandes découvertes et à la naissance de l’économie-
monde. Fondé sur l’économie de traite et de plantation, il s’est en
partie achevé avec l’indépendance des États-Unis et de l’Amérique
latine, à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles. Le second âge est
lié au progrès de la révolution industrielle, la colonisation étant
censée ouvrir un accès privilégié aux matières premières et un
débouché aux produits de l’industrie. À cet impératif, d’autres se
sont ajoutés, d’ordre démographique, stratégique ou de simple
prestige. L’Europe a été le moteur de ce nouvel âge impérialiste et
l’Afrique le continent désigné de cette expansion au prix de guerres
épuisantes et meurtrières. (...)
L’accession des colonies d’Afrique noire à l’indépendance ouvre une
troisième étape de la décolonisation - après l’Asie et l’Afrique du
Nord -, à vrai dire beaucoup plus précoce que les gouvernements
avaient pu le prévoir. (...)
Dans quelles mesures les crises traversées par l’espace sahélien
sont-elles imputables à l’héritage de la décolonisation ?
La décolonisation s’est opérée alors que les conditions de réussite de
l’indépendance n’étaient pas réunies : il y avait un territoire, mais ni
nation ni État. Les frontières héritées ne correspondaient ni aux
constructions politiques précoloniales, ni aux zones de répartition des
ethnies, deux éléments constitutifs du sentiment national. Les
métropoles avaient formé trop peu de cadres et laissèrent des
institutions adaptées au mieux à une autonomie interne. La
confiscation du pouvoir par une faction ainsi que des choix
idéologiques parfois hasardeux entravèrent l’émergence d’une nation

Sign up to view the full document!

lock_open Sign Up
Showing Page:
2/11
et la construction de l’État. De cette défaillance originelle découlent
les crises, qui risquent de persister tant que les pays de la région
n’instaureront pas un système garantissant à leurs habitants le
statut de citoyennes et de citoyens libres et égaux en devoirs et en
droits.
Pour Gérard-François Dumont, la première caractéristique socio
démographique des pays du Sahel est leur pauvreté. « En effet, alors
que la moyenne mondiale du revenu national brut (RNB) par habitant,
en parité de pouvoir d’achat (PPA), est de 10 760 dollars en 2010
selon les statistiques de la Banque mondiale, les RNB des pays
sahéliens varient entre 2 410 dollars par habitant pour la Mauritanie
et 720 dollars par habitant pour le Niger. Le RNB le plus élevé est
celui de la Mauritanie, pays sahélien disposant d’une façade maritime
sur l’océan Atlantique. Le deuxième niveau de RNB des cinq pays
considérés s’observe au Soudan, avec 2 030 dollars par habitant, ce
pays bénéficiant aussi d’une façade maritime, mais sur la mer Rouge,
et disposant de rentes pétrolières. Ces deux pays ont un RNB
supérieur à la moyenne de l’Afrique subsaharienne (1 970 dollars par
habitant), mais inférieure à la moyenne de l’Afrique (2 630 dollars
Par habitant) >>.
L’Afrique comprend 35 des 50 pays les moins avancés (PMA).
Caractérisés par l’extrême pauvreté de leur population, ils sont
l’épicentre de nombreuses crises - alimentaires, sanitaires,
conflictuelles. Leur transition démographique est loin d’être achevée.
Ne disposant que d’un faible potentiel de formation et de recherche,
ils sont incapables d’endiguer la fuite des compétences. Leur
important retard technologique les empêche en outre de s’insérer
dans les chaînes internationales de valeurs façonnées par les
acheteurs et les entreprises d’aval. (...)

Sign up to view the full document!

lock_open Sign Up
Showing Page:
3/11

Sign up to view the full document!

lock_open Sign Up
End of Preview - Want to read all 11 pages?
Access Now
Unformatted Attachment Preview
Bernard Droz a consacré une livraison de la Documentation photographique à la décolonisation. Il y explique notamment ce processus en Afrique : « On désigne par décolonisation le processus d’émancipation de la tutelle et de l’occupation imposées à des territoires par un État étranger. Historiquement, ce lien de sujétion découle des deux âges successifs de la colonisation. Le premier, de type mercantiliste, est consécutif aux grandes découvertes et à la naissance de l’économiemonde. Fondé sur l’économie de traite et de plantation, il s’est en partie achevé avec l’indépendance des États-Unis et de l’Amérique latine, à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles. Le second âge est lié au progrès de la révolution industrielle, la colonisation étant censée ouvrir un accès privilégié aux matières premières et un débouché aux produits de l’industrie. À cet impératif, d’autres se sont ajoutés, d’ordre démographique, stratégique ou de simple prestige. L’Europe a été le moteur de ce nouvel âge impérialiste et l’Afrique le continent désigné de cette expansion au prix de guerres épuisantes et meurtrières. (...) L’accession des colonies d’Afrique noire à l’indépendance ouvre une troisième étape de la décolonisation - après l’Asie et l’Afrique du Nord -, à vrai dire beaucoup plus précoce que les gouvernements avaient pu le prévoir. (...) Dans quelles mesures les crises traversées par l’espace sah ...
Purchase document to see full attachment
User generated content is uploaded by users for the purposes of learning and should be used following Studypool's honor code & terms of service.

Anonymous
Great! 10/10 would recommend using Studypool to help you study.

Studypool
4.7
Trustpilot
4.5
Sitejabber
4.4